Bidonville à Santiago du Chili

diplome d’architecture sur les bidonvilles

Avant propos

Bien que le problème des bidonvilles soit un problème d’échelle mondiale, les décisions à prendre pour accepter l’existence de ces bidonvilles doivent se poser au niveau local. Le projet que je vous présente met l’accent sur la collaboration participative des groupes locaux et sur leur capacité à décider eux-mêmes de ce qu’il convient d’effectuer au sein de leur quartier.

Le projet présenté est unique, dans le sens où l’on ne peut exporter un projet d’architecture, car les décisions prises pour ce projet sont spécifiques et ne peuvent marcher dans un contexte différent du contexte chilien, même au niveau des différents villes du Chili.

Ma recherche a commencé au moment du questionnement de mon rôle de futur architecte dans la société. A quoi sert définitivement l’architecture ou l’architecte ? A exprimer mes goûts personnels ? A marquer par notre vision personnelle notre époque ? Est-ce que l’architecture a un rôle social dans notre époque ? Si l’architecture existe depuis qu’est né le premier abri, pourquoi il n’y a pas d’architectes dans l’architecture la plus primitive ?

Au moment de la construction des pyramides, il existait un architecte qui suivait les travaux pendant toute la durée de sa vie, c’était sa grande œuvre ; mais pour les ouvriers qui construisaient les pyramides, qui suivait les travaux de la construction de leurs maisons ? Personne ! C’était son propre pouvoir de création et ingéniosité qui lui permettait d’avoir un abri pour lui et sa famille. Donc je me suis posé la question de pourquoi ne pas rentrer dans ce domaine où l’on n’a pas besoin d’architectes, et voir qu’est-ce qu’on peut apprendre de ce phénomène?

Si bien les époques ont bien changé depuis la construction des pyramides, la pauvreté, dans le sens économique du terme, existe encore. On pensait à un moment qu’avec la nouvelle économie et les nouvelles technologies, le développement allait arriver partout et plus vite, mais ça n’est pas arrivé à toute la société et en plus, ce développement économique a plus crée un écart qu’un rapprochement des groupes sociaux. La pauvreté contemporaine, qui grandit de plus en plus, est la conséquence d’une mauvaise administration économique et politique.

J’ai fait ce projet en pensant au développement d’une citoyenneté perdue, à mon propre avis, à Santiago du Chili, pour retrouver un esprit de communauté dans un monde où les intérêts économiques nous font cesser d’agir communautairement. Le citoyen a encore un mot à dire.

Dans une première partie je vous montre le développement des bidonvilles à Santiago et d’une certaine façon, la raison de sa croissance. Ensuite j’expliquerai le site du projet, le bidonville Hermanos Eyraud dans son contexte, apportant le lien entre le site et le projet à faire, et finalement, un projet d’architecture situé dans son contexte social, économique et citoyen.

Un commentaire»

  Emma wrote @

Bonjour, je suis une élève de 4°, et je suis allée voir un film appelé « Mon ami Machuca ». Ce film m’a ouvert les yeux niveau bidonvilles. Je fais un exposé dessus avec des amis, et je me suis référée à votre site pour y avoir des informations. Merci encore. =)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s